L'héraldique

blasonauxlicorneshe01

Blason aux licornes

Origine géographiqueNormandie - Période: XIIIè s.

Ce blason est inspiré des armes de la ville de Mers-les-Bains en Normandie. La licorne est à la fois signe de puissance et de pureté.

Sa corne est un symbole de fécondation spirituelle, de pénétration de la force de l'Esprit dans la matière. Au Moyen Age, dans l'iconographie chrétienne, elle représente La Vierge fécondée par l'Esprit-Saint, ou le par le verbe de Dieu.

Dimensions: Ht:20 cm - L: 17 cm - Pr: 3 cm - Réf: AMA232PN

Prix: 34 €

Ecu basque - HE02

Écu du Pays Basque, représentant la croix basque. La croix basque, appelée Lauburu (4 têtes en français), est composée de quatre virgules, assemblées en croix.

On retrouve cette virgule, symbole solaire, à l'antiquité dans de nombreuses régions et différentes cultures : croix gaélique, celtique, grec... On trouve également la croix renversée. Cette forme est surtout visible dans les cimetières, car ce sens est alors le sens de paix alors que le sens original est associé au chaos.

Ecu de Bourgogne - HE03

La Bourgogne doit son nom aux Burgondes, peuple de l'ancienne Germanie. Dès 887 apparait le Duché de Bourgogne.

La Bourgogne doit son nom aux Burgondes, peuple de l'ancienne Germanie, qui envahit la Gaule en 406. Clovis épousa la fille de leur roi Gondebaud, et ses enfants soumirent la Burgondie. Dès 887 apparait le Duché de Bourgogne. Son premier âge d'or correspond au règne des Ducs d'occident, Philippe II le Hardi, Jean sans Peur, Philippe le Bon et Charles le Téméraire qui se succédèrent de 1363 à 1477. Les armes des Ducs de Bourgogne sont constituées de bandes azur et or avec une bordure de gueules (rouge). Philippe II écartela le blason en y ajoutant le semé de fleurs de lys royal. La réunion du duché à la France se fera sous Louix XI en 1478.

Ecu de Chartre - HE04

De gueules à trois besants d'argent, deux et un, au chef d'azur accompagné de trois fleurs de lys d'or.

Le chef d’azur aux fleurs de lys est le ‘chef de France’ qui rappelle que le comté de Chartres était fief royal depuis 1234 . Le besant est une pièce de monnaie représentant un profil de souverain surmonté d'un diadème, figurant Louis-le-Débonnaire, fils de Charlemagne. Le besant (ou hyperpère) était aussi l'ancienne monnaie d'or de l'empire byzantin.

Ecu de Jeanne d'Arc - HE05

L'épée pointée vers le ciel, couronnée et encadrée de deux fleurs de lys symbolise le rôle primordial de Jeanne-d'Arc dans le rétablissement de la royauté en France.

Inspirée par ses saintes voix (Saint-Michel, Sainte Catherine et Sainte Marguerite), Jeanne a su insuffler au dauphin de France le courage de sa faire couronner, reprenant ainsi le pouvoir dans son pays.

Ecu de Paris - HE06

La nef d’argent et sa devise « fluctuat nec mergitur » évoque la corporation des Nautae Parisii, mentionnée par certains auteurs romains dont Tacite.

Ceux-ci avaient le monopole du transport fluvial, de Nogent-sur-Seine à la mer. La colonne des Nautes, offerte par cette corporation sous le règne de Tibère (14-37 av. J.-C.) montre l’association des dieux gaulois et des dieux romains. Mais si l’on recherche l’origine du nom « Parisii » (habitants de Lutèce), il semble que l’île ainsi nommée (aujourd'hui l'Ile de la Cité) ait été dans les temps primitifs, une île sacrée, « île blanche », de caractère initiatique. Le culte de la déesse Isis, répandu du Proche-Orient à l’Ecosse,  associé au terme « Par » d’origine celtique, désignant une embarcation, ferait étymologiquement parlant, de Paris, la « barque d’Isis ».

Ecu des 3 lunes - HE07

Ces croissants entrelacés sont appelés les «petites armoiries» ou le «chiffre» de Bordeaux.

Ils furent aussi le chiffre de Diane de Poitiers. Bordeaux s’en est sans doute inspiré mais n’en a fait usage qu’à partir du XVIe siècle ; ils figurent, au XVIIe siècle, sur les reliures des prix décernés par le collège de Guyenne et on les retrouve fréquemment sur les constructions du XVIIIe siècle, en particulier sur le fronton de la fontaine Saint-Projet (1736). Aujourd’hui, cet écu est le logo de la ville de Bordeaux.

Ecu des templiers - HE08

Les Templiers, ordre monastico-militaire du XIIè siècle, réalisèrent l'idéal d'une double vocation de moine et de soldat.

Les Templiers ont participé aux croisades en Terre sainte et à la reconquête de la péninsule ibérique. Cet écu (inspiré du sceau des Templiers) représente deux moines soldats chevauchant un seul cheval, symbole à la fois du double pouvoir temporel et spirituel, mais aussi du sentiment de fraternité qui animait les membres de cet ordre.

Ecu Occitan - HE09

Clé de voûte de la Cathédrale Saint-Etienne à Toulouse, la croix occitane ou croix de Toulouse est le symbole du domaine occitan qui couvre 33 départements français, la partie méridionale de la France actuelle. S'y ajoutent le Val d'Aran en Espagne et quelques vallées italiennes.

Fleur de lys - HE10

Emblème des rois de France, la fleur de lys orne les soubassements de la Sainte-Chapelle de Paris.

Saint-Louis l’a voulu disposée en alternance avec les trois Tours, emblème de Blanche de Castille, figurant ainsi l’union de la France et de l’Espagne par le mariage de Louis VIII et de Blanche de Castille, dont Saint-Louis est fils et héritier de la couronne de France.

Les 3 tours - HE11

Emblème de Blanche de Castille, reine de France, les trois Tours des châteaux de Castille ornent les soubassements de la Sainte Chapelle de Paris.

Saint-Louis les a voulu disposées en alternance avec les fleurs de lys, figurant ainsi l’union de France et d’Espagne par le lien du mariage de Louis VIII et de Blanche de Castille, dont St-Louis est fils et héritier de la couronne de France.